La nouvelle technologie à rayons X : Le corps humain dans les moindres détails

Vous pensez tous savoir sur la radiographie ? Réfléchissez encore une fois. MARS Bioimaging vient de mettre au point la première radiographie 3D à rayon X en couleur.  Le système de MARS est un scanner médical utilisant la technologie du CERN et il capture le corps humain dans les moindres détails. Il a fallu plus d’une décennie pour le développer et il peut offrir non seulement des scanners osseux plus stimulants visuellement, mais aussi des résultats plus précis pour les médecins et les patients.

Le « Spectral CT » utilise un capteur pouvant mesurer des longueurs d’onde spécifiques des rayons X lorsqu’ils traversent divers matériaux. Ensuite, le système exécute les données spectroscopiques par le biais d’algorithmes générant une image colorée en 3D avec des détails inimaginables. Dans ces scanners, vous pouvez non seulement voir les os, mais aussi le sang, les tissus, la graisse et même le fonctionnement interne d’une montre. Le scanner MARS utilise des puces Medipix, qui ont d’abord été développées pour suivre les particules au niveau du Grand collisionneur de hadrons. La puce fonctionne essentiellement comme une caméra qui capture et compte chaque particule individuelle pour produire des rendus 3D très précis du corps humain. Selon le CERN, la technologie permet d’obtenir des images qu’aucun autre outil d’imagerie ne peut obtenir.

Le scanner à rayon X de MARSLe scanner a été utilisé pour étudier le cancer, les maladies vasculaires et la santé des os ainsi que des articulations.

Dans toutes ces études, les premiers résultats prometteurs suggèrent que lorsque l’imagerie spectrale est couramment utilisée dans les cliniques, elle permettra un diagnostic plus précis et une personnalisation du traitement

a déclaré le professeur Anthony Butler, un des développeurs de la technologie. Au cours des prochains mois, un groupe de patients en orthopédie et en rhumatologie en Nouvelle-Zélande aura l’occasion de tester les radiographies 3D colorées dans le cadre d’essais cliniques. L’entreprise espère pouvoir éventuellement faire connaître le scanner dans le monde.